mercredi 21 février 2018

L'AIMANT NATAL









































































Plaisir de fouler une fois de plus la terre de nos pères. Le coeur palpite déjà à Gibraltar quand se dessinent les contours de la côte marocaine. C'est le tambour de l'enfance qui vient sonner aux tempes. C'est la lumière de l'autre siècle qui fait briller le regard. Vous pensez qu'avec la soixantaine bien tassée, l'émotion pouvait faiblir. Elle demeure comme au premier voyage, dans la douceur que vous distille fidèlement l'AIMANT NATAL.  

mardi 9 janvier 2018

Retour au Jardin










































































































Retour au Jardin après 4 mois d'escapade italienne, entre Sicile et Salento. Dernières plages, dernières caresses du soleil, dernières palmes, dernière mouette, dernier Christ, enguirlandé, dernier pêcheur, dernier navire, dernières lumières de fête... Au bout de la route, le port d'attache n'a pas souffert de l'absence automnale. La pivoine arbustive bourgeonne déjà, tout comme les hortensias qui me dépassent de 3 têtes. Le petit citronnier me nargue avec ses fruits aussi jaunes qu'en Sicile. Au fond du Jardin, les bambous ont contenu leur fougue invasive. Le châtaigner-truffier me nargue aussi avec ses dernières feuilles d'une saison évanouie... Il est temps de tailler les petits fruitiers, de couper le mûrier qui a poussé spontanément trop près du mur au risque de bientôt le soulever. Abattre un arbre, tristesse d'Olympio comme disait ma grand-mère Fernande, mais sitôt abattu et sitôt remplacé par un palmier du Domaine bientôt libéré d'un pot devenu trop petit pour lui. Laisser le Jardin propret avant de reprendre la route du pays natal via le Portugal. Après l'automne au chaud, passer l'hiver au tiède avant de revenir savourer la douceur et la beauté du printemps au port d'attache. Merci à vous tous d'avoir suivi cette échappée-belle avec bienveillance. On vous attend au Jardin pour les beaux jours. À bientôt les amis.