dimanche 20 août 2017

SAINT-AFFRIQUE

Les averses d'Albi nous suivent jusqu'à SAINT-AFFRIQUE. Août se prend pour Mars avec ses giboulées estivales. Le clapotis des eaux de la Sorgues nous réveille tôt le matin, le monde nous appartient... Cette charmante commune du sud-aveyron comptait 8260 saints-affricains en 2014, qui doivent leur nom à Affricanus, évêque du Comminges au VIe siècle. Ici, le temps semble arrêté. Les maisons qui surplombent la Sorgues, et les ponts qui l'enjambent ont un charme fou. La lumière prend les reflets du temps passé. Mon nouveau bridge Sony s'est mis au diapason des couleurs de l'autre siècle, en quête de fragments pastels, de parcelles de vie fugitives livrées à la curiosité du regard... Merci à tous les acteurs de cette page croisés au hasard de notre promenade.

































































Une averse un peu plus dense nous fait trouver refuge dans un café animé et bien sympathique: au Bar du Commerce, rue de la République en plein centre-ville, l'accueil, le wi-fi et les cafés allongés (qui nous mettent debout en 2 temps 3 mouvements) méritent largement 5 étoiles...


SAINT-AFFRIQUE est à moins de 150 km de la maison. C'est sûr, nous reviendrons ici voir couler les eaux fraîches et limpides de la Sorgues sous la grande arche du Pont Vieux...


vendredi 18 août 2017

ALBI

Après Gaillac, c'est un ciel d'averses qui nous accueille à ALBI en milieu d'après-midi. La pluie nous cantonne une petite heure dans un charmant café de la Place Sainte Cécile. Entre les gouttes, nous avons le temps de faire le tour de la plus grande cathédrale de briques rouges du monde et de traverser les beaux jardins du Palais de la Berbie le long des rives du Tarn...
























































































Visite pluvieuse, visite (courte mais) heureuse. Nous laissons un groupe d'enfants en discussion sérieuse avec une grande dame placide et inflexible, nous franchissons à pieds le Pont Vieux sur le Tarn pour retrouver notre véhicule sur un parking libre et gratuit, nom de la rue en privé pour éviter l'affluence la prochaine fois. Vous pouvez essayer de vous garer aux abords directs de la Cité Épiscopale, mais les parkings sont payants et malgré tout bien remplis. Demain, nous serons probablement du côté de Saint-Affrique, si tout le monde reste sage comme il se doit.