vendredi 2 janvier 2015

~~ PRIMER PASEO MARITIMO ~~



Hier -l'année dernière- le captain avait salué la C.P.C.N, la Confrérie des Petites Cuillères sur le Nez. Aujourd'hui, first breakfast of the year, c'est au tour de my Seadream de saluer la C.C.Y, l'illustre Confrérie des Churros sur les Yeux... 





Sur la promenade maritime, les danseurs de sardanes ont tourné toute la nuit au rythme de la tramontane. Ce matin, ô miracle, l'année ouvre le bal sans brise, et la danse continue, lumineuse, paisible, intemporelle...





Vers le Nord, au fond de la baie, 
Rosas escalade les premières pentes du Cap de Creus...





A 2015 années du Lac de Tibériade, un homme marche sur la mer...





Au loin, le Parc Naturel du Cap de Creus cache ses belles calanques profondes, Badia de Montjoi, Cala Joncols, et juste derrière le Cap de Norfeu, la célèbre Badia de Cadaquès. Ici, les falaises rocheuses plongent dans la mer leurs merveilleux à-pics vertigineux...





2015 ans après Jésus-Christ
une des toutes premières génuflexions de l'année...

















Il fait très bon pour ce janvier 2015, le vent est tombé, mais demeure une jolie houle résiduelle qui fait le bonheur des premiers surfeurs of the year. 











2015 ans après Jésus-Christ, 
premier bain de l'année pour les pieds de my Seadream...

















Plus de vent, mais la houle résiduelle déferle en bouillonnant sur les petits fonds de la Badia de les Muscleres Petites (la Baie des Petites Moules)...























Loin de l'Atlas et de la Palmeraie de Marrakech, les contreforts pyrénéens et le sommet enneigé du Mont Canigou vus depuis le joli village de Sant Marti d'Empuries.











Une passerelle enjambe le Riu Vell. Au-delà commence la longue courbe sableuse qui longe la mer jusqu'à Rosas, un sable uniforme qui ravit bon nombre d'estivants. Lui succèdent les pierres, les roches, les anfractuosités,  les secrets multiples et envoûtants du Cap de Creus...





Au pied des ruines d'Ampuries, les vestiges du Moll Grec, une jetée érigée au deuxième siècle avant Jésus-Christ pour protéger les navires des redoutables coups de mer du Sud-Est.





Aucun navire grec aujourd'hui en ce premier jour de l'année, mais sous l'eau, enfouies dans les sables de la baie, demeurent des épaves qui n'ont pas livré tous leurs secrets...

















Nous franchissons la porte de l'Eglise de Sant Marti d'Ampuries. On y célèbre la première messe de l'année. Nous attendons la fin d'un beau et long sermon en catalan (une bonne quinzaine de minutes) pour reprendre notre pérégrination-retour le long de la mer, jusqu'à notre hôtel à L'ESCALA.





Le site de Sant Marti d'Empuries fut abordé pour la première fois au VI° siècle avant Jésus-Christ par un flux qui poussait à l'époque les Grecs vers l'Ouest. Ainsi furent fondés plusieurs comptoirs, de Naples à Gênes en passant par Marseille et Agde, et Empuries dans la foulée...

















Un pied de marguerite en pleine floraison le 1er Janvier... La Planète se réchauffe et même si c'est bien agréable en hiver, nous devons rester vigilants et toujours penser à la protection et à la sauvegarde de notre environnement. Même si nous demeurons des acteurs de second rôle, penser VERT doit devenir un réflexe philosophique et parler VERT le langage maternel universel.





Ne pas franchir cette limite pour aider la dune à se fixer...











Quand nous sommes arrivés sous cette fenêtre, my Seadream, qui venait d'épuiser la batterie de son Nikon P520, et qui avait oublié la seconde à la maison, m'a dit : "tu devrais prendre la photo". Ce qui fut fait illico-presto-derechef, et le captain lui dédie ce géranium solitaire dans son décor minimaliste. 





Avant de regagner notre Hôtel "EL ROSER" au coeur de la vieille ville, nous faisons une pause dans un bar-bibliothèque. En allant régler nos 2 "cafés con leche en un vaso de cristal", je demande si il est possible d'acheter ce livre, "Les Drassanes Sala de L'Escala" où il est question de l'histoire de la ville à travers la Construction Navale. "T'ofereixo, és un regal!!"  "Je vous l'offre, c'est un cadeau!!" Noël se prolonge le 1er Janvier, merci au sympathique et généreux cafetier.











Notre chambre est la 203, comme la Peugeot de Papa, à l'Hôtel EL ROSER,  45 euros via booking.com. Une ambiance familiale dans la vieille ville, une salle de restaurant qui ne désemplit pas, un parking gratuit à proximité immédiate... C'est ici que nous avons passé nos 2 premières nuits de l'année nouvelle. Bises et encore une fois très BONNE ANNEE à vous tous, les passagers du blog...








2 commentaires:

Anonyme a dit…

je ne sais de tes commentaires poétiques ou de tes photos,qui l'emporte, mon cœur balance..
cacher tes beaux yeux derrière 2 churos Karine Seadream, est une abhération....
merci pour toutes ces belles vidéos, qui me permettent de voyager confortablement,de gros bisous à vous deux....Andrée..

Captain Tiof a dit…

C'est la règle de la C.C.Y, la célèbre Confrérie des Churros sur les Yeux, de masquer son regard quelques instants pour mieux le dévoiler à la lumière hé hé... Mille mercis Andrée, heureux que tu nous suives ainsi dans notre journal de bord. Grosses bises et tout le meilleur pour cette année nouvelle.