mardi 3 novembre 2015

AUTOMNE EN CEVENNES


Douceurs langoureuses... A la croisée des saisons, Octobre tourne son dos tatoué de lumières en déclin.  Dans le silence des sous-bois humides, les stèles assoupies attendent, passives, les premiers frimas, avant de s'évanouir une fois encore le temps d'un hiver. A Soustelle, les chrysanthèmes sont fleurs de vie sous les feuillages d'automne promis au retour vers la terre, vers l'alchimie des senteurs d'humus et de mousse. A deux vallées vers le noroît, sur l'autre mont, Saint-Martin de Boubaux a rouvert en juillet la porte de son café. Résurrection incertaine. On nous sert saveurs et attentions en abondance comme si nous étions les ultimes voyageurs du siècle. L'école communale elle aussi est ici en sursis : 7 écoliers... Il faut en trouver 3 de plus avant Noël pour éviter d'entendre sonner bientôt le glas de fin dans la courette. Les Cévennes, terres de solitudes, nous offrent les émotions du rien, habillant les absences d'une  promesse apaisante  d'éternité...































Belle fin d'automne les amis...

2 commentaires:

Claudine Sauvignon a dit…

je vais, je viens dans tes photos, tes vidéos, un retour sur cet automne et les couleurs des Cévènnes durant ces mois qui "grisonnent" , les ors et les roux ressortent d'autant plus, j'aime aussi ces beaux toits d'alose que les paysages du Lot mettent en vedette; Merci de me faire voyager BISES CLAUDINE

Claudine Sauvignon a dit…

je vais, je viens dans tes photos, tes vidéos, un retour sur cet automne et les couleurs des Cévènnes durant ces mois qui "grisonnent" , les ors et les roux ressortent d'autant plus, j'aime aussi ces beaux toits d'alose que les paysages du Lot mettent en vedette; Merci de me faire voyager BISES CLAUDINE