jeudi 12 octobre 2017

Le Sentier de ZINGARO







""Ce tunnel creusé dans la roche pour entreprendre la construction d'une route est aujourd'hui le symbole d'une lutte citoyenne qui unit dans une marche de protestation 3000 personnes des environs, écologistes, intellectuels ou simples citoyens tous engagés dans ce grand mouvement de protection de l'environnement. C'était le 18 Mai 1980. Depuis cette date, traverser ce tunnel signifie en même temps traverser l'histoire de la première réserve naturelle créée en Sicile. Nous vous souhaitons la bienvenue.""


Les habitants de Scopello, San Vito lo Capo, Castellammare del Golfo ont été bien inspirés de s'opposer à la création d'une route dans ce bel endroit. Grâce à eux, nous pouvons fouler la terre rouge de ce joli sentier dans un espace préservé. La Sicile possède des rivages magnifiques qui ont souvent été dénaturés par des constructions dépourvues de toute recherche artistique. Ici, sur ce sentier côtier de ZINGARO, l'homme passe en ne laissant que la trace de ses pas. 7 km, 2h de marche à l'aller, tout autant au retour, 4 heures de bonheur (et de sueur) à s'imprégner des superbes panoramas d'une Sicile originelle.














Est-ce que vous arrivez à deviner le rocher du Lion à l'ouvert gauche de la petite baie?


Là, c'est peut-être plus facile...




















Les euphorbes sont immenses et forment de magnifiques buissons arrondis.



























18 heures, l'heure de la débauche pour les agents du Parc Naturel de ZINGARO. Nous avons payé 5 euros chacun pour parcourir ce beau sentier, et contribué ainsi à une petite activité économique régionale. Une façon de remercier les 3000 citoyens qui s'opposèrent à la construction de la route en 1980.











Nous avons signé le livre d'or dans un des petits abris-musées de pierres qui jalonnent le sentier :  ""Nous sommes passés sur ce chemin le long de la mer. Notre sueur salée sur le front. Plaisir d'être ici. ThieryKarine""








Tout au long du sentier, les petits lézards ne sont pas farouches. En zoomant, on dirait presque des Dragons de Komodo, en beaucoup plus "commodo" quand même. En fin de journée, la brise se lève, elle va souffler demain sur les rivages de San Vito Lo Capo. C'est là que nous irons marcher avec vous pour la prochaine page, si tout le monde est bien sage comme il se doit. Amitiés, bises et bon jeudi à vous tous.

6 commentaires:

hentzien evelyne a dit…

magnifique photo bravo

Captain Tiof a dit…

Merci Eve, gros bisous de nous deux et à bientôt.

Fabrice Brunet a dit…

Salut Captain, toujours très intéressant de te suivre textes et photos.

Accessoirement je t'ai mis un nouveau lien concernant les zozios sur le forum.

Bonne continuation !

Shikasta.

Captain Tiof a dit…

Merci pour le lien Fabrice, il va m'aider j'espère pour la prise de vue des oiseaux en vol, un sujet que tu maîtrises très bien. Si j'arrive à ton niveau, je n'irai pas lorgner davantage sur le Mark 4 qui nous fait de l'oeil. Bon week-end et belles tofs avec le 3.

Claudine Sauvignon a dit…

La mer est si belle quand le vent s'en mêle ,elle a l'éclat du saphir :le soleil va transpercer la vague au moment où elle devient si fine que l'on pourrait presque deviner l'image qu'elle nous cache un si bref moment...comment puis-je vivre sans la mer!!! j'aurais eu besoin de tes conseils lors de mes nombreux voyages.....!
Cette Sicile a bien d'autres trésors cachés.....Il faut bien des visites pour la posséder et ouvrir les yeux encore et encore. Quelle différence entre voir et regarder!! Pour moi un très très grand plaisir JE GARDE LES YEUX OUVERTS. CLAUDINE

Captain Tiof a dit…

Chaque jour la Sicile nous réserve une surprise, une découverte, un coup de coeur. Nous avons la chance de pouvoir prendre notre temps. Merci Claudine, bises et belle semaine.