samedi 2 décembre 2017

Caltagirone, Pantalica, Orto Botanico, Aci Trezza...





























































































































































Aujourd'hui nous courons après la lumière plus rare de cette fin d'automne, nous montons les escaliers de Caltagirone, nous descendons dans les gorges de l'Anapo et de la Calcinara explorer l'étonnante nécropole de Pantalica, nous remontons dans l'Orto Botanico, le joli Jardin Botanique de Catane. Des enfants rient, un chat sur son 31 s'étonne à peine de notre course, tandis que son omniprésente Majesté Etna nous guette sans cesse avec un air de "je ne vous vois pas". Le temps pose sa rouille sur le fer des portails, on lève un dernier thé à l'adresse de la Mer Ionienne, puis vient la nuit, la dernière nuit sicilienne, le patron du Mythos Caffe, Lungomare dei Ciclopi à Aci Trezza, nous offre un dernier verre. Demain c'est l'heure du départ, nous aurons passé 65 jours sur cette île attachante, deux mois d'émotions et de découvertes. Demain, un bateau jaune et bleu nous fait traverser le Détroit de Messine pour nous poser en terre Calabraise. Nos semelles de nomades vont fouler la semelle de la botte italienne dans la lumière plus rare -et plus précieuse- de décembre. Le voyage continue avec tous ceux qui sont restés sages comme nos images. À demain les Zamimis.

4 commentaires:

Loes Westerveld a dit…

Fabuleux!
Quel beau voyage, quelles belles images, quels beaux souvenirs!
Merci mes chers amis, j'ai apprécié tous les beaux endroits, les belles personnes, les beaux animaux, les jolies voitures et toutes les autres belles choses que vous avez partagées!!!!
Gros bisous à vous deux de nous trois!

Fabrice Brunet a dit…

Tout cela qu final est chargé de belles émotions dont tu t'es fait le passeur pour notre plus grand plaisir !

Captain Tiof a dit…

Merci chère Louise. Bisous à vous trois et à bientôt.

Captain Tiof a dit…

Partager ses découvertes et ses émotions, plaisir de pouvoir le faire avec toi ami Fabrice. Merci et à bientôt.