dimanche 15 février 2015

~~ Février en TERRE GARDOISE ~~



A 19 km de la maison, le chemin d'Aspères à Tornac est un bon départ de promenade. Mais au pied des Cévennes, entre vignes et garrigues, même au coeur de l'hiver, les chemins sont nombreux pour partir à la rencontre de la Terre Gardoise.



































Entre Durfort et Saint-Jean-de-Crieulon, le château de VIBRAC est toujours dominé par son donjon carré massif. Cette ancienne tour à signaux du XII ème siècle s'est vue coiffer de créneaux rajoutés au XX ème siècle lors de la rénovation du lieu à laquelle participèrent des prisonniers de guerre allemands.








































































""REVERTERE AD ME DICIT DOMINUS"": ""Reviens vers moi dit le Seigneur""  L'église romane de Saint-Etienne-d'Escattes date du XII ème siècle.  













































































































Au-dessus du Crieulon, un couple d'aigles de Bonelli nous survole. Cette espèce rare est présente dans le Lubéron et dans le Gard. Cliquer sur le lien bleu pour découvrir ce beau rapace :

















A cette saison, on brûle les sarments et, le long des fossés, les ronces et les broussailles séchées par les gelées hivernales.











Un coeur chaviré sur un caveau isolé...























La beauté simple d'un petit pont oublié au-dessus du Crieulon

















Changement de cours d'eau : ici le Brestalou... Brestalou, Brestalou, comment me recevez-vous? Brestalou, à vous...





Oui le Brestalou, nous vous recevons bien sauf que le chemin le long de vos berges finit par se perdre dans les ronces et les débris végétaux charriés par les crues du dernier automne. Nous vous abandonnons donc comme nous pouvons. Franchissement en cours d'une clôture donnant sur un parc à taureaux... Brestalou, Brestalou, on me réclame sur un barbelé. Merci pour votre accueil et à une prochaine visite...





Le long du Brestalou, le sentier devenu trace nous a donc fait perdre une trace mais pas la guerre. Savoir battre en retraite, fuir les ronces pour affronter prudemment des bêtes à cornes. La consigne du captain aux filles : ""un oeil sur les bestioles à babord, un oeil sur la bordure de chênes à tribord, soyez prêtes à choisir rapidement le meilleur refuge!!!""





Plus prudente que sa mère, Gabrielle rase les arbres...





Champignon lignivore. Si comme lui vous mangez du bois, vous finirez par ressembler à un gros flan au caramel!!!





La plupart des sentiers sont bien balisés, sauf le long du Brestalou du côté de Brouzet-les-Quissac.











On retrouve heureusement assez vite la civilisation et ses balises rassurantes...





La lavoir de Montpezat...





La tour du château de Montpezat, Castrum Montis-Pesati, le mont aux fortes pentes... Au XII ème siècle, le village fut une place forte sur les premiers contreforts des Cévennes. Vers 1570, durant les guerres de religion, attaqués par le maréchal de Damville, les protestants des environs s'y réfugièrent. Ils furent tous massacrés durant l'assaut final. Décidément, de tous temps les guerres de religion auront fait des ravages. Respecter la foi, d'accord, mais emmerder l'humanité avec des querelles de clochers, de synagogues ou de minarets édifiés pour des dieux qui n'existent probablement pas, cela commence à bien faire!!!

































































Ma foi, moi je crois d'abord au merveilleux renouveau des saisons. Toutes les amandes n'ont pas été cueillies que revoilà déjà les premières fleurs de l'hiver et la promesse d'un beau printemps. Consacrer sa foi à Dame Nature est la plus belle, la plus universelle, la plus tolérante et la plus pacifique des religions. Dame Nature, elle, nous donne des preuves quotidiennes de son existence...





Une tramontane bruisse dans le feuillage des oliviers et le vert s'argente, le jour prend fin mais gagne chaque semaine sur la nuit. L'hiver s'éloigne à pas feutrés, avec ses chemins détournés, ses villages endormis, ses guerres d'un autre âge. Ici en Terre Gardoise, l'hiver semble avoir déclaré pour longtemps une paix paisible à l'univers. Bon Février à tous les passagers du blog des artistes, des poètes et des voyageurs.





2 commentaires:

Régine Voiron a dit…

"Respecter la foi, d'accord, mais emmerder l'humanité avec des querelles de clochers, de synagogues ou de minarets édifiés pour des dieux qui n'existent probablement pas, cela commence à bien faire!!!"
On ne saurait dire et résumer mieux !

Captain Tiof a dit…

Je crois que le temps est venu de prendre nos bâtons de pèlerins et d'aller dire partout : cessez votre folie, cessez votre violence, cessez votre haine, cessez de mourir pour un dieu qui n'existe probablement pas, et vivez, vivez la simple beauté du monde et la réalité concrète des choses... Merci Régine, bises de nous deux et bonne semaine.